lundi 14 septembre 2015

14915


ce sont de petits signes
accrochés les uns aux autres
ils faillissent sans grandir
aux lois de la croissance
le premier se gare loin du monde
façon de parler parce que loin
c'est toujours dedans
loin&dedans – extravagant non-ermite
loin des nouvelles & dedans la première qui fut :
me voici humaine te voilà humain (prononcé à voix haute)

le deuxième ne sait pas trop où se rendre
ni s'il est attendu il rêve d'être aimé
parce que la vie ne vaut rien sans amour
comme dit la chanson comme dit le prêtre
comme dit la pub à la télé comme dit maman
il rêve de toute sa possible délicatesse
d'une main à tenir d'une bouche à baiser
& du reste d'une vie plus douce quoi
d'une vie meilleure merde on a bien le droit
sinon hein ? -

le troisième est dedans jusqu'à la couronne
les mains dedans la sueur dégouline le long
de son dos il trime il guerroie il conquiert
il prend femme de gré ou de force il
parcourt des lieues laisse derrière lui
des pays de sang & de langue nouvelle
depuis l'aube c'est ainsi entre
ses cuisses la semence & le pouvoir
dans sa bouche l'autre l'étoile qui légèrement
glisse hors de son image brasse une autre pensée
la file bouscule ses croyances vieilles il tombe
sans savoir s'il pourra se relever dans ce monde
désormais très distant des débuts
& bien étrange –

le quatrième est la quatrième
non exclue même très couverte
empaquetée humaine insaisissable
humaine chair&vie réseau complexe
de pensées & de désirs parce que dessous
humainehumainehumaine 

5 commentaires:

  1. Alors là! J'aimerais bien les connaître ces quatre là. Quoique en fait je pense que je les ai déjà croisés.

    RépondreSupprimer
  2. anonymous Cécile au fait

    RépondreSupprimer
  3. Développées, les entrailles de l'homme mesurent neuf mètres. Enveloppées aussi." (Louis Scutenaire, Mes inscriptions)

    RépondreSupprimer
  4. Pour la pensée, ça devrait être pareil. Or elle est souvent beaucoup plus longue développée dehors qu'enveloppée dedans, et parfois, c'est dommage.

    RépondreSupprimer